Quand le matériel devient trop lourd

De mon point de vue de photographe (très) amateur, ce qui me semble important, c’est l’œil du photographe, sa vision artistique, voir ce que les autres ne voient pas…

Ensuite la qualité du matériel à un impact indéniablement sur le résultat.

Au fil des années, je me suis rendu compte qu’il m’était arrivé de passer a coté de clichés sympas juste parce que je n’avais pas mon matériel avec moi.

Pas facile de se déplacer en permanence avec un Nikon D7200 et ses quatre objectifs, voir le flash.

Et quand bien même la sortie photo est programmée, au bout de quelques heures, le poids du sac à dos et le boitier en main avec son objectif rendent les derniers shoots difficiles.

Du coup des questions me revenaient sans cesse :

Comment alléger mon matériel ?

Comment conserver une image de qualité ?

Comment changer de matériel tout en restant financièrement raisonnable ?

Après avoir lu tout et son contraire tant à propos des boitier hybrides que des capteurs µ4/3 ou encore APS-C, j’ai fini par me décider.

Ce sera le format µ4/3.

Pourquoi ?

  • La compacité des boitiers
  • La légèreté des optiques
  • La qualité des optiques
  • L’offre importante d’optique à des tarifs accessibles

Mais alors quel boitier et quel optique ?

La réflexion est encore de mise.